Collection.Symboles

Collections

Collection Symboles

Entre 1792 et 1918, la Pologne a été rayée de la carte de l'Europe et occupée par l'Autrice, la Prusse et la Russie. Dans la plupart des familles polonaises, des objets de piété étaient précieusement conservés et transmis pour entretenir la dévotion à la patrie. Notre collection familiale reflète un attachement à la Pologne qui s'exprime dans cette devise "Semper Fidelis". Tous les objets présentés ci-dessous datent de la période 1860-1920. Témoins d’un patriotisme populaire, beaucoup n'ont pas de valeur autre qu’affective. Bien souvent, leur origine exacte a été oubliée par les générations qui se sont succédées, sur le sol polonais et en exil.

 

1. Sainte Marie, Reine de Pologne

2. L'Aigle Blanc Couronné

1. Sainte Marie, Reine de Pologne - Najświętsza Maryja Panna Królowa Polski

En 1656 à Lwów, le Roi Jean Casimir Vasa a placé la Pologne sous la protection de Notre-Dame. Le culte de la Vierge Protectrice est très fort.

 

 

Cette très vieille plaque en bronze doré porte l’inscription « Królowo Korony Polskiej, módl się za nami » (Marie Reine de la Couronne de Pologne, Priez pour Nous). La Vierge en majesté domine le blason de l’Aigle couronné. Celui-ci est entouré d’un drapeau amené, d’une faux et d’un sabre (à gauche) ainsi que de la palme du martyre et de la crosse d’un fusil (à droite). Depuis l'Insurrection menée par Kosciuszko en 1794, la faux est le symbole des Kosynierzy, les paysans-soldats qui se sont illustrés à la Bataille de Raclawice.

La Vierge d'Ostra Brama est aussi apellée Vierge de la Porte de l’Aurore (Matka Boska Ostrobramska). Elle se trouve à Vilnius, aujourdh'ui capitale de Lituanie. La cité a été une ville polonaise jusqu'en 1945 et une très importante minorité Polonaise y vit toujours. Après Notre-Dame de Czestochowa, la Vierge d’Ostra Brama est l’image la plus vénérée en Pologne. On lui attribute de nombreux miracles.

Notre petite Vierge en argent date de la seconde moitié du 19ème siècle. Elle est protégée dans son écrin de velours et de cuir rouge. Reine du Ciel et de Pologne, elle porte deux couronnes. Elle trône sur le croissant de lune renversé, référence à l'Apocalypse de Saint-Jean et symbole du triomphe de la Chrétienté.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Les ryngraf (dérivé de l’allemand ringkragen) ont une forme inspirée du hausse-col porté au Moyen-Age pour protéger la gorge, partie vulnérable de l’armure. Ce sont des objets de piété patriotique que les Polonais collectionnent. Leur iconographie est très variée et elle mélange très souvent les symboles profanes et religieux. Les plus précieux sont en argent massif ou en vermeil. Dans les églises polonaises, on voit souvent des ryngraf exposés en ex-voto. Les ryngrafs présentés ci-dessus sont de fabrication récente.

Ce ryngraf en cuivre porte en médaillon la Vierge de Czestochowa. L'icone de la Vierge Noire date de 1382. Elle est vénérée au Monastère de Jasna Gora (Montagne Lumineuse) et les Polonais viennent en masse invoquer sa protection. Sur ce petit ryngraf, l'artiste n'a pas oublié de placer la balaffre de la joue droite, souvenir du pillage de 1430.

Les ryngrafs étaient autrefois des cadeaux très appréciés pour les naissances, les communions et les mariages. Toutefois, la date du 13 novembre 1942 évoque aussi la protection de la Vierge Marie en période de guerre.

2. L' Aigle Blanc Couronné - Orzeł Biały Koronowany

L’Aigle Blanc couronné est le symbole de la Nation Polonaise. Il est représenté sur fond rouge avec la tête tournée vers sa droite et les ailes déployées. La description héraldique du blason est "de gueules à l'aigle d'argent, armée, becquée, languée et couronnée d'or". Le vocabulaire héraldique met l'Aigle au féminin. L’Aigle Blanc de Pologne a perdu sa couronne pendant les 45 années de régime socialiste prosoviétique.

Selon la légende, Lech, Czech et Rus étaient trois frères Slaves qui vivaient ensemble. Trop à l’étroit sur leur terres, ils décidèrent de se séparer, emmenant chacun sa famille, ses serviteurs et ses troupeaux. Czech partit vers le sud et Rus se dirigea vers l’est. Ainsi naquirent les Peuples Polonais, Tchèque et Russe. Lech devint le chef des "Lechites", aussi apellés "Lekhes". Un jour dans la forêt, il trouva le nid d’un aigle blanc avec deux oisillons. Alors que le soleil se couchait, l’aigle s’envola en dessinant une silhouette blanche sur fond rouge. Cette découverte fut interprétée comme un heureux présage. Lech décida de fonder sa capitale à cet endroit. La ville fut baptisée Gniezno, c'est-à-dire nid (gniazdo). Gniezno a été capitale de la Pologne jusqu’en 1038.

Sur ce ryngraf, l’Aigle Couronné est entouré par les provinces de la République des Deux Nations : Pologne et Lituanie. Les blasons couronnés des 8 Rois élus (Elekcijni) sont positionnés sous ses serres.. Sur la partie haute, les armes de la Pologne et de la Lituanie sont placées au centre. A gauche et à droite figurent les armes des nations défaites par les victoires polonaises : Czeski, Wegierski, Mołdawski (à gauche), Szwedzki, Kaszubski, Krzyżacki (à droite).

La pièce polonaise est un quart de thaler poltorak korony de la première moitié du 17ème siècle. Le blason est écartelé au 1 et 3 par L’Aigle Blanc Couronné, symbole de la Pologne et au 2 et 4 par Le Pahonie, symbole de la Lituanie.

La bague est un travail d’artisanat de tranchée. Produite en France entre 1917 et 1918, elle s'inspire des drapeaux archaiques fabriqués par les premiers contingents Polonais de la future Armée Bleue (Błękitna Armia) du Général Haller.

Ces deux objets sont posés sur la reliure défraichie du livre Dzieje Polski de Jozef Balaban, publié en 1922.

Cet Aigle en métal argenté date de la fin des années 20. Objet très populaire, il a perdu son médaillon qui représentait La Vierge en majesté avec l'Enfant. L'inscription en bandeau mentionne "Królowo Korony Polskiej Błogosław Twojemu Ludowi" (Reine de la Couronne Polonaise Bénissez Votre Peuple).