EVENTS

EVENTS

Conferences

Exhibitions

Forums

Debates

Celebrations

Commemorations

Festivals

Hommage au Général Henrys

 

Reconstitution - 19 août 2018 - Minsk Mazowiecki

 

 

Les 17 et 18 août 1920 sont des journées historiques pour Minsk Mazowiecki, une petite ville située à 40 km à l'est de Varsovie. Le Maréchal Józef Piłsudski et le Général Józef Haller rencontrent le Général Maxime Weygand, Chef de la Mission interalliée et le Général Paul Henrys, chef de la Mission Militaire en Pologne.

 

Depuis le 15 août 1920, les Bolchéviques qui étaient aux portes de Varsovie sont repoussés grâce à la stratégie du Maréchal Józef Piłsudski. Dernière étape du "Miracle sur la Vistule", Minsk Mazowiecki vient d'être libérée. Les hordes soviétiques reculent vers le nord et vers l’est mais les combats se poursuivent. Le 17 août, le Général Józef Haller entre dans la ville. Le lendemain, la ville accueille le Maréchal Jozef Pilsudski. Accompagnés de Mgr Achille Ratti, Nonce apostolique du Pape Pie XI, les membres de la Mission interalliée et de la Mission Militaire Française en Pologne viennent aussi à Minsk Mazowiecki pour célébrer la victoire.

 

Le Général Paul Prosper Henrys partage sa satisfaction. Il commande depuis avril 1919 la Mission Militaire Française en Pologne. Plus de 500 militaires sont sous ses ordres. La Mission Militaire a pour objectif d’aider la Pologne à organiser une armée moderne, équipée et préparée. La France souhaite une Pologne forte pour établir un nouvel équilibre stratégique en Europe Centrale. Avec l'Indépendance restaurée en novembre 1918, le pays a retrouvé sa souveraineté mais il veut aussi retrouver ses frontières historiques. La Russie Bolchévique est un ennemi déclaré. La montée du revanchisme allemand est une menace.

 

Parmi les militaires Français sous les ordres du Général Henrys, il y a Charles de Gaulle, un jeune capitaine de 30 ans qui est chargé de la préparation des officiers à l'école d'infanterie de Rembertow près de Varsovie. Henrys va judicieusement employer de Gaulle dans les opérations destinées à repousser l’invasion des Bolchéviques entre mai et septembre 1919. Cette expérience inspirera à de Gaulle sa doctrine de la guerre de mouvement qui met œuvre la puissance des chars de combat.

 

Cavalier de formation, le Général Paul Henrys (1864-1943) a été formé en Algérie, à la dure école des Chasseurs d’Afrique. Sous les ordres de Lyautey, il a combattu les rebelles sur la frontière algéro-marocaine et permis de consolider le Protectorat sur le Maroc. En 1916, le Général Henrys a demandé à rejoindre le front. Commandant de la 59ème division d'infanterie, il a mené les combats dans la région de Verdun avant de prendre le commandement de l'Armée française d'Orient.

 

98 plus tard, les 18 et 19 août 2018, Minsk Mazowiecki commémore la victoire avec une superbe reconstitution et l'inauguration d'un monument. A cette occasion, Robert Ślusarczyk a tenu à rendre hommage au Général Paul Henrys. Dans son uniforme impéccable et avec beaucoup de justesse, Robert incarne un personnage qui gagne à être mieux connu. Aucune biographie ne lui a été consacrée et seulement quelques photos nous sont parvenues.

 

L’empreinte historique du Général Henrys est moins profonde que celle du Général Weygand. C'est tout à fait injuste. On sait que Maxime Weygand a eu un rôle controversé pendant la Guerre contre les Bolchéviques, n’hésitant pas à s’attribuer une victoire qui revient entièrement aux Polonais. La presse française de l'époque a abondamment relayé l'image de Weygand en héros providentiel. Proche du Maréchal Piłsudski et convaincu de la capacité militaire de l'état-major polonais, le Général Henrys n'a jamais adhéré à cette thèse. La tension entre les deux généraux Français a souvent été perceptible, indisposant les diplomates à Paris comme à Varsovie. Rappelé en France en octobre 1920, le Général Henrys terminera sa carrière comme commandant des forces françaises dans la Rhénanie occupée. Il n'est resté en Pologne que 15 mois, du 1er avril 1919 au 30 septembre 1920, laissant un excellent souvenir aux militaires de tous grades. La Mission Militaire Française sera maintenue jusqu'en 1939.

 

Minsk 1920 a été un véritable succès et nous adressons nos chaleureux remerciements à Robert pour cette brillante interprétation de l’amitié franco-polonaise.

 

"Mińsk Mazowiecki 1920r. : dla najmłodszych i nie tylko to byla żywa lekcja historii naszego Miasta".

Robert Ślusarczyk

 

Sur les photos : Robert Ślusarczyk (Général Henrys) et Adam Zawarzki (Général Weygand)

_____________________________________________

Jasna Góra w Paryżu

 

Célébration - 5 mai 2018 - Notre Dame de Paris

 

A l’occasion de la Commémoration du Centenaire de la restauration de l’Indépendance de la Pologne, S.E.M. l’Ambassadeur Tomasz Młynarski a pris l’initiative d’offrir à la France une copie de l'image sainte de la Vierge de Częstochowa.

 

Le 5 mai 2018, La Vierge de Częstochowa est entrée à Notre-Dame de Paris. L’image sainte a été exposée devant la statue de Saint Jean-Paul II pour une petite cérémonie de bénédiction avant de pénétrer en joyeuse procession dans la Basilique Notre-Dame. Au cours de la messe de célébration, l’homélie a rappelé les liens entre la Pologne et la France. Le Prêtre a chaleureusement remercié S.E.M. l’Ambassadeur Tomasz Młynarski pour ce geste de partage qui unit les deux pays. Avec beaucoup d’humour et sous les applaudissements de l'assistance, il a invité les autorités Polonaises à offrir à la France une relique du Saint-Père Jean-Paul II. Après cette célébration très recueillie, l’image sainte a rejoint sa petite chapelle accompagnée de l’assistance. Avec beaucoup d’émotion et de ferveur, Polonais et Français d’origine Polonaise sont venus lui rendre hommage.

 

Réalisé spécialement pour la basilique parisienne, le tableau de La Vierge de Częstochowa provient du Sanctuaire de Jasna Góra. L'icône originale a été installée au Monastère en 1341. Elle porte plusieurs balafres sur la joue droite, souvenirs d'un pillage par des protestants Hussites en 1430, le jour de Pâques. Dans la Basilique Notre-Dame, le tableau de Notre-Dame est exposé à droite du chœur, dans la première chapelle latérale du déambulatoire. Notre-Dame de Paris a désormais une chapelle polonaise.

 

Les cérémonies ont associé les chœurs Totus Tuus et Piast, des chœurs d’enfants ainsi que les représentants des nombreuses associations. Venus nombreux, les membres de la Communauté Polonaise ont fait flotter drapeaux et étendards sous un beau soleil. En participant à cet évènement, la Famille Ksiᶏżyk de Paris a voulu témoigner sa fidélité à la Pologne. Semper Fidelis.

Photos : Rodzina Ksiazyk - Video : iFrancja - 5 mai 2018

Voir aussi le superbe photo-reportage de iFrancja

______________________________

Fête de la Constitution

 

Célébration - 3 mai 2018 - Ambassade de Pologne

 

Pologne, le 2 mai est la Fête du Drapeau (Dzien Flagi) et le 3 mai célèbre la Journée de la Constitution (Święto Narodowe Trzeciego Maja).Pour fêter ces deux journées, l’Ambassade de Pologne à Paris a organisé une réception pour le Corps Diplomatique, les Associations et les membres représentatifs de la Polonia de France.

 

A cette occasion, une exposition virtuelle a retracé les différentes phases qui ont conduit à la Restauration de l’Indépendance de la Pologne en 1918. Pour réaliser ce très beau travail, Hanna Zaworonko-Olejniczak a mis en valeur plusieurs objets et documents provenant de collections privées. La Collection Ksiazyk a contribué à cette exposition, notamment sur les thèmes “Blękitna Armia” et “Stare Flagi”. La Famille Książyk exprime ses chaleureux remerciements à S.E.M. l’Ambassadeur Tomasz Młynarski pour cette sympathique invitation. Chaque visite à l’Ambassade est un privilège qui nous rend encore plus fiers de nos origines polonaises.

__________________________________

La forêt polonaise, un acteur de l'Histoire

 

Conférence - 9 mars 2018 - Paris

Jawad Daheur - Le rôle de la forêt pour le mouvement national en Pologne : le cas du tronçon prussien (1848-1918)

 

Thème récurrent dans la littérature romantique et composante de la mythologie nationale, la forêt est un acteur de l’Histoire de la Pologne. Au XIXème siècle, les forêts étaient des territoires en marge, coupés du monde par l’absence de routes et peuplés par une population dispersée. De grands espaces étaient totalement inhabités.

 

Pendant les insurrections de 1830,1848 et 1863, ses immenses espaces ont servi de champs de bataille, de base logistique et de lieu de refuge aux insurgés. L’iconographie patriotique utilise largement ce thème avec la narration des camps d’insurgés, du repos des volontaires ou de la tombe des héros. Cette fonction stratégique sera réactivée par les résistants de l’Armia Krajowa pendant la Seconde Guerre Mondiale. A partir des années 1880, la forêt participe à l’élan en faveur d’un développement socio-économique des populations Polonaises de Prusse. Face au Kulturkampf et aux offensives de la Deutscher Ostmarkenverein (hakata), le courant positiviste répand les principes du travail organique (praca organiczna). Les forces vitales de Nation ne doivent plus s’épuiser dans de vains combats. Elles doivent se renforcer par l’éducation, le travail et l’enrichissement. La forêt devient un terrain d’expérimentation économique et sociale, sous les impulsions croisées de la Société Centrale d’Agriculture, des associations sylvicoles et des propriétaires terriens. Dès lors, les Polonais se réapproprient leurs espaces forestiers. La forêt accueille des initiatives patriotiques clandestines : commémorations, marches, rassemblements. Cette dimension s’amplifie avec le développement des mouvements associatifs, des sociétés de gymnastique Sokół et du scoutisme. En 1914, les fêtes de la Pentecôte Zielone Świątki réuniront plusieurs dizaines de groupes scouts.

 

La discussion a permis d’évoquer le rôle de la forêt dans la mémoire des hommes avec l’exemple des arbres de Grochale Górne. Plantés par Blażej Książyk en 1876, ils ont survécu aux combats des deux Guerres Mondiales et à la crue dévastatrice de la Vistule en 1947. Alors que ce hameau n’est plus habité depuis 71 ans, les habitants des villages voisins continuent à parler du "Bois des Książyk". Planté d’acacias, ce lieu conserve ainsi la mémoire de notre famille. Les hommes passent, les arbres restent.

_____________________________

Trzech Króli 2018

Joining a popular celebration

 

Fête - 6 January 2018 - Warszawa

 

The “Trzech Króli" is the Three King’s Day (Epiphany) in Poland. Since 2010, the 6th January is a national holiday and one of the most attended events of the Catholic calendar. Even smallest village mobilizes resources and participants for the celebration. A foundation promotes and encourages this event with a theme - “Bóg jest dla wszystkich” (God is for everyone) this year. For many Polish families, this is the occasion to celebrate with joyful parades and gatherings. In Warsaw, the climate was absolutely ecstatic. The main procession went from the Royal Castle to the Pilsudski Square.

Read more : Orszak Trzech Króli

 

__________________________

Biedermeier

L'esprit de la forme

 

4 et 5 January 2018 - Warszawa

 

Après Vienne (1987), puis Berlin et Paris (2007), Varsovie est la troisième capitale européenne à organiser une grande exposition sur les arts décoratifs Biedermeier. Les deux précédentes expositions étaient centrées sur les premières années de ce style jusqu’en 1820. L’exposition de Varsovie couvre une période beaucoup les étendue, jusqu’au début des années 1840. Une sélection judicieuse, une mise en scène recherchée et un superbe éclairage font de cette exposition la plus intéressante de cette série européenne.

 

Le Musée National de Varsovie présente ainsi une collection absolument exceptionnelle. L’exposition souligne notamment la grande modernité des meubles Biedermeier, conçus pour être solides et fonctionnels. La sélection reflète la grande diversité de ce style qui s’est décliné dans toutes les expressions des arts décoratifs. La pénétration du Biedermeier dans la vie quotidienne est soulignée avec talent. Inspiré par le style Empire français, ce style né en Autriche s’est répandu dans toute l’Europe Centrale avant d’atteindre la Suède au début des années 1840.

 

Le Musée National de Varsovie propose un très beau livre pour prolonger l'exposition, avec une exploration du thème sur 420 pages. Cet ouvrage très complet a rejoint le "rayon Bierdermeir" de notre bilbliothèque. L'exposition Biedermeier est à voir jusqu’au 7 janvier au Musée National de Varsovie, puis du 9 février au 15 avril 2018 au Musée National de Szczecin.

 

___________________________

Mazowsze chante Noel

 

8 décembre 2017 - Eglise de La Madeleine - Paris

 

 

 

Kościuszko - Héros de deux continents

Hommage à un humaniste visionnaire

 

Conférence - 19 et 20 octobre 2017 - Paris

 

Tadeusz Kościuszko (1746-1817) est un personnage fascinant qui a eu plusieurs vies. Militaire et artiste, humaniste et visionnaire, il est considéré comme un héros de la Liberté en Pologne et aux Etats-Unis. Le colloque organisé par la Bibliothèque Polonaise, l’Académie Polonaise des Sciences et l’Ambassade de Pologne a permis de mieux connaître le parcours de ce « Héros de deux continents ».

 

Fils d’un officier de l'armée de Pologne-Lituanie, Tadeusz Kościuszko a fait des études militaires avant de choisir les beaux-arts à Paris. Engagé dans la Guerre d’Indépendance Américaine, il s’illustre dans la Bataille de Saratoga et sera promu colonel par le Congrès Américain. Rentré en Pologne en 1784, il rejoint l’armée. A la tête d’une division, il affronte l’armée Russe en 1792. La défaite et le partage de la Pologne entre les trois puissances exacerbent son patriotisme. Il prend alors la tête de l’Insurrection de 1794. Son héroïsme lors de la Bataille de Racławice et des combats de Maciejowice forcent l’admiration. Blessé, Kościuszko est capturé et emprisonné à Saint-Pétersbourg pendant deux ans. Après sa libération commence un long exil aux Etats-Unis et en Europe. Il ne reviendra jamais en Pologne.

 

Aux Etats-Unis, les hommages à Tadeusz Kościuszko sont nombreux : rues, squares, ponts, statues. Dans l’Indiana, le Kosciusko County a pour capitale Warsaw. Il est regrettable que ce personnage historique qui a la dimension d’un Homme d’Etat ne soit pas mieux reconnu en France, un pays où il a vécu pendant 22 ans.

 

_____________________________

Marsz Żołnierzy Wyklętych

Commemorating the Heroes of Liberty

 

Event - 1st March 2017 - Warszawa

 

 

Every year, Poland commemorates the sacrifice of Żołnierze Wyklęci, the “Damned Soldiers” who fought the Communist regime after 1945. During two decades, 80,000 members of underground organizations, including soldiers of the former Armia Krajowa (Home Army) have waged a desperate struggle to restore Liberty. Coordinated operations did not stop before 1947. After then, the struggle was sustained with less intensity but with the same determination.

 

Many Żołnierze Wyklęci died in summary executions, perpetrated by militia of the Soviet NKVD or Polish collaborators. Józef Franczak, the last combatant was killed in 1963. The number of victims remains unknown and the figure of 10,000 is certainly below reality, considering that many were deported and killed in the USSR. 70 years later, victims of Communism are exhumed and identified. The tombs of those who died in deportation are not located.

 

Since 2011, a national commemoration is being observed every 1st March. All across Poland, this event is celebrated with memorial marches, historical reconstitutions and education activities.

Read more: Les Soldats Maudits

 

___________________________________

Henryk Sienkiewicz

Voyageur dans le Temps et dans l'Espace

 

Conference - 18 and 19 November 2016

Biblioteka Polska - Polska Akademia Nauk.

Photos: MJ and PAN

 

The year 2016 was a celebration of Henryk Sienkiewicz (1846-1916). Journalist, writer, historian and involved citizen, he received the Nobel Prize in Literature in 1905. Sienkiewicz is the author of many famous novels: Quo Vadis, Teutonic Knights. He also published the popular epic trilogy that includes With Fire and Sword, The Deluge and Sir Michael. This 2-day conference focused on his political action and his extensive travels in Europe and America.

 

W dniach 18-19 listopada odbyła sie międzynarodowa konferencja pt. « Henryk Sienkiewicz – voyageur dans le temps et l’espace », zorganizowana z okazji Roku Sienkiewiczowskiego przez Towarzystwo Historyczno-Literackie w Paryżu i Stację Naukową Polskiej Akademii Nauk przy wsparciu Ambasady RP we Francji i Wydziału « Artes Liberales » Uniwersytetu Warszawskiego.

 

_______________________________

Films Marathon

Festiwal polskiego filmu Kinopolska

 

Festival - 16 – 20 Listopada 2016 r. - Paris

 

5 dni, 14 filmów, ponad 70 godzin zabawy!

 

Środa, 16 listopada

  • Excentrycy, czyli po słonecznej stronie ulicy”, w reżyserii Janusza Majewskiego (z udziałem reżysera)

Czwartek, 17 listopada

  • Wodzirej” – reż. Feliks Falk
  • Sublokator”, reż. Janusz Majewski (z udziałem reżysera)
  • Córki dancingu”, reż. Agnieszka Smoczyńska (możliwa obecność aktorek filmu)

Piątek, 18 listopada

  • Zaklęte rewiry”, reż. Janusz Majewski (z udziałem reżysera)
  • Kamper”, reż. Łukasz Grzegorzek (z udziałem reżysera)
  • Ostatnia Rodzina”, reż. Jan P. Matuszyński (możliwa obecność reżysera filmu)

Sobota, 19 listopada

  • Zaklęte rewiry”, reż. Janusz Majewski (z udziałem reżysera)
  • Filmy proponowane przez Grupę Wyszehradzką : 4 filmy krótkometrażowe
  • Obce niebo”, reż. Dariusz Gajewski (możliwa obecność reżysera filmu)
  • Noc Walpurgi”, reż. Marcin Bortkiewicz (z udziałem reżysera)
  • Zjednoczone Stany Miłości”, reż. Tomasz Wasilewski (z udziałem reżysera)

Niedziela, 20 listopada

  • Nikt nie woła” Kazimierza Kutza
  • Polish Wave – filmy krótkometrażowe
  • Kino-podwieczorek dla dzieci
  • Wszystko na sprzedaż” Andrzeja Wajdy
  • Powidoki” Andrzeja Wajdy

Photos: Cinéma Le Balzac, Art&Cinema Association

____________________

Protest - Protestation

Un peuple d'insoumis

 

Conference 7-8 October 2016 - Paris

"Non-violent Movements in Poland 1945-1990"

Protest culture has been a strong and permanent feature in the History of Poland. Between 1945 and 1990, to circumvent the oppression of the communist regime, civil disobedience, passive resistance and non-violent actions found expression in arts, literature and cinema. During this 2-day conference, experts have debated about the meaning of modern protests.

 

Konferencja 7-8 Listopad 2016

"Bez przemocy działania w Polsce 1945-1990 "

kultura protest został silnym i trwałym elementem w historii Polski. Od 1945 do 1990 r, obywatelskie nieposłuszeństwo, bierny opór i działania bez stosowania przemocy wyraziły się w sztuce, literature i filmach. Podczas tego 2-dniowej konferencji eksperci debatowali o znaczeniu nowoczesnych protestów.

 

Conférence 7- 8 octobre 2016

"Actions non violentes en Pologne 1945-1990"

La culture de protestation reste une caractéristique forte et permanente dans l'Histoire de la Pologne. Entre 1945 et 1990, pour contourner l'oppression du régime communiste, la désobéissance civile, la résistance passive et les actions non-violentes se sont exprimées dans les arts, la littérature et le cinéma. Au cours de cette conférence de deux jours, les experts ont débattu de la signification des protestations modernes.

 

--------------------------------------------------

Early pictures of Warsaw

Miejskie Genealogia Warszawa

 

Spotkanie - Dom Spotkań z Historią - Warszawa

 

Rafał Bielski, prawnik, kolekcjoner warszawskich zdjęć, pocztówek i planów. Autor wielokrotnie wznawianego albumu "Było takie miasto. Warszawa na starej karcie pocztowej". Założyciel wydawnictwa Skarpa Warszawska.

 

Tracing Genealogy in Old Warsaw

Discussion - Dom Spotkań z Historią - Warsaw

Rafal Bielski, editor of Skarpa Warszawska magazine, has an outstanding collection of old photos of Warsaw. His presentation was the opportunity to discover the pionners of photography in Poland and the oldest pictures of the town. Below are my favorite.

 

Sur les traces généalogiques de Varsovie.

Discussion - Dom Spotkań z Historią - Warsaw

Rafal Bielski, responsable du magazine Skarpa Warszawska, possède une extraordinaire collection de vieilles photos de Varsovie. Sa présentation a permis de découvrir les pionneirs de la photographie en Pologne et les plus anciennes images de la ville. Mes photos préférrées sont dans la galerie ci-dessous.

______________________

Józef Czapski

Un héro humaniste du XXème siècle

 

Wystawka - 4 kwietnia 2016 - Biblioteka Polska, Paryż

 

Józef Czapski (1896-1993),malarz, pisarz, publicysta, żołnierz i bohater dwóch wojen. On był wybitnym profil polskiej emigracji we Francji. Galeria zawiera rekonstrukcję pokoju Józefa Czapskiego wagowo ktorým mieszkał w Maisons-Laffitte.

 

Exhibition - 4 April 2016 - Bibliothèque Polonaise, Paris

 

Jozef Czapski (1893-1996) was a painter and a writter. He is also a two-war hero. In 1920, he volunteered and joined the front of the Polish-Soviet War. Czapski lived in France from 1924 to 1932. In 1939, he joined the army again and was captured by the Soviets. Czapski survived the Katyn massacre in 1940. He came back in 1946. During his exile, he contributed to Kultura, the magazine of the Polish emigration.

_________________________

Tadeusz Konwicki

Eloge de l'absurde

 

Discussion - Biblioteka Polska - Paris

 

Tadeusz Konwicki (1926-2015) is a writer and film director. His most famous novels are published by the Polish underground press: The Polish Complex (1977) and A Minor Apocalypse (1979). After a period of fascination for the utopia of "real-soc", he took distance with the communist regime and became a cultural dissident. His books highlight with much humour the perversion and absurdity of communist Poland.

______________________

Pamiętamy

Commemoration of the Warsaw Uprising

 

Event - 1st August 2016 - Warsaw

 

From 1st August to 3rd October 1944, the population of Warsaw courageously waged a desperate fight against the German occupant. During 63 days, insurgents joined the clandestine army "Armia Krajowa". Many of them were very young sometimes even children. Together opposed a fierce determination to liberate the city. Positioned on the other side of the Vistula, the Russians observed the massacres without intervention. The repression of Wehrmacht and SS forces was terrible. 200,000 civilains died during the Warsaw Rising. In the immediate aftermaths of the defeat of insurgents, more than 80% of Warsaw was razed to the ground. The Warsaw Rising is a tragedy that highlights the bravery, pride and honour of the Poles.

 

Every 1st August, The Warsaw Rising is commemorated with much emotion. At 5pm (Hour W -Godzina W), sirens resound throughout the city. Life stops for 1 minute and thousands of people light torches. In the evening, the population gets together for a sing-along concert on Pilsudski Square. This patriotic concert can also be heard live on TV.

 

 

Commémoration de l'Insurrection de Varsovie.

1er août 2016 - Varsovie

Du 1er août au 3 octobre 1944, la population de Varsovie a courageusement mené un combat désespéré contre l'occupant allemand. Pendant 63 jours, les insurgés ont rejoint l'armée clandestine "Armia Krajowa". Certains étaient très jeunes, parfois même encore des enfants. Ensembles, ils ont opposé une résistance déterminée pour libérer la ville. Positionnés sur l'autre rive de la Vistule, les Russes ont observé les massacres sans intervenir. La répression menée par la Wehrmacht et les forces SS a été terrible. 200 000 civils sont morts pendant l'Insurrection de Varsovie. Dans les jours qui ont suivi la défaite des insurgés, plus de 80% de Varsovie a été rasé. L'Insurrection de Varsovie reste une tragédie qui souligne la bravoure, la fierté et l'honneur des Polonais.

 

Chaque 1er août, L'Insurrection de Varsovie est commémorée avec beaucoup d'émotion. A 17.00 (Heure W - Godzina W), toutes les sirènes retentissent à travers la ville. La vie s'arrête et des milliers de personnes allument des torches. Dans la soirée, la population se regroupe Place Pilsudski pour chanter. Ce concert patriotique est retransmis en direct à la TV.

_________________________________